Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site || Actions || Déclaration de l’intersyndicale nationale contre le SDI

L’intersyndicale réunie le 18 mai 2010, constate que l’administration est restée sourde aux revendications du personnel. Malgré l’opposition de l’immense majorité du personnel et de l’encadrement, le ministère poursuit une réforme dont les incohérences et la nocivité ne sont plus à démontrer. Le prétendu SDI n’est que le résultat d’un choix politique du gouvernement qui va dans le sens de la suppression de l’emploi public, du gel de budgets, de la remise en cause des services publics et des retraites.

L’intersyndicale continue d’exiger :

  • le retrait du schéma directeur des infrastructures (SDI),
  • l’arrêt des restructurations de service,
  • l’arrêt des redéploiements et suppressions de postes,
  • l’ouverture immédiate de véritables négociations,
  • le maintien d’une informatique de proximité.

Elle rappellera ses revendications le 9 juin prochain au conseiller social du ministre.

Jusque là, elle appelle à poursuivre les actions décidées par plusieurs assemblées générales comme le strict respect des horaires, ou les rassemblements devant les rectorats à l’heure du repas et elle appelle tous les personnels à se rassembler devant chaque rectorat à l’occasion de la présentation du SDI aux journées systèmes réseaux le 3 juin, et à l’occasion de l’audience au ministère le 9.

L’intersyndicale a décidé un tract d’information à destination de l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale et des usagers et de tenir une conférence de presse nationale le 3 juin prochain pour dénoncer la gabegie de la mise en place de CHORUS, de ses applications satellites (DT, ANAGRAM) et du SDI au sein de l’Éducation nationale.

En cas de réponses négatives du ministère à nos revendications le 9 juin l’intersyndicale envisage après consultation des AG, le dépôt de préavis de grève.

Pièces jointes