Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site || Actions || Le samedi 6 novembre : pour défendre nos retraites, on continue !

Les manifestations du samedi 6 novembre en Bretagne

 

Côtes d’Armor

  • Dinan : 10h30 Esplanade de la Résistance (derrière la Mairie).
  • Guingamp : 10h30 Place de l’Échiquier.
  • Lannion : 11h Parking de la Poste.
  • Saint-Brieuc : 10h30 Place de la Liberté.

Morbihan

  • Vannes 10 h 00 La Rabine
  • Lorient 10 h 00 Place de la Mairie
  • Auray 10 h 00 Place du Loch
  • Pontivy 10 h 00 La Plaine
  • Ploërmel 10 h 00 Mairie
  • Belle-Ile en mer 10 h 30 Embarcadère
  • Groix 11 h 00 les Halles

Ille et Vilaine

 

  • Rennes 10h 30 avenue Janvier
  • Fougères : 10h 30 sous préfecture
  • Redon : 10 h 30 sous préfecture
  • Saint-Malo : 10 h 30 ancienne gare
  • Vitré : 10 h 30 place de la gare

Finistère

Manifestations à 14H30

  • Brest : Place de la Liberté
  • Carhaix : centre ville
  • Morlaix : Place de la Mairie
  • Quimper : Place de la Résistance
  • Quimperlé : Coat Ker
  • Île de Batz : rassemblement 15h place de l’église

Un communiqué de la FSU

Pas de vacances pour les retraites !

Le 28 octobre 2010

Les vacances scolaires n’ont pas marqué de répit contre la réforme des retraites ! Partout en France, les actions se sont poursuivies : blocages, manifestations départementales, grèves…

Et si le Parlement vient de se prononcer sur ce texte de loi dicté par l’exécutif, la journée d’aujourd’hui montre la détermination des salariés, des jeunes, des chômeurs et des retraités à ne pas se laisser imposer cette réforme adoptée au terme d’une procédure accélérée, s’exonérant d’un débat approfondi avec les organisations syndicales et au mépris de l’opposition qui s’exprime fortement dans le pays depuis plusieurs semaines appuyée par une majorité de la population,

Le texte porte à 62 ans l’âge de la retraite et à 67 ans celui du taux plein. Il fait porter les efforts financiers essentiellement sur les salariés. Cette réforme est injuste pour tous. Elle est particulièrement pénalisante pour les fonctionnaires. Les jeunes ne sont pas épargnés car loin d’assurer l’avenir des retraites, ce projet crée un nouvel obstacle à leur insertion professionnelle et vise à convaincre tout un chacun de se tourner vers l’assurance privée.

Mais ce que les salariés du public et du privé, les jeunes, les chômeurs et les retraités ont jugé injuste, inefficace et inacceptable avant le vote du projet de loi au parlement, le reste après ce vote. C’est pourquoi la FSU demande au Président de la république de ne pas promulguer cette loi et d’ouvrir de réelles négociations pour une autre réforme des retraites.

Car il existe bien une alternative à cette réforme en termes d’emploi, de financement, de reconnaissance de la pénibilité au travail, de réduction des inégalités entre les hommes et les femmes, de prise en compte des années d’études...C’est bien ce qu’ont compris et ce que demandent des millions de salariés depuis des semaines.

La FSU s’engage à continuer à combattre cette réforme et imposer des mesures justes, solidaires et durables. Elle poursuivra le travail de propositions et d’actions sur l’emploi, le pouvoir d’achat et la précarité qui impactent le financement des retraites.

Le gouvernement aurait tort de penser qu’il en a terminé avec la question des retraites ! Le vote de la loi n’arrêtera pas le mouvement profond qui s’est développé dans notre pays, au cours duquel la FSU a appelé à étendre et généraliser grèves et manifestations.

La FSU appelle les personnels à débattre sur les lieux de travail des conditions de poursuite du mouvement en préparant les prochaines échéances de mobilisation nationale.

Elle les appelle à participer toujours plus nombreux aux actions unitaires engagées et déterminées localement et massivement aux manifestations du samedi 6 novembre.